Sunshine Blogger Award (tag) : 11 questions pour mieux me connaître

Bonjour à tous et toutes !

Élodie du blog L’Envolée m’a adressé 11 questions dans le cadre du Sunshine Blogger Award. Ce tag est destiné à mettre en lumière les blogs et les blogueurs•ses que nous apprécions, et je la remercie pour cette nomination.

À la fin de cet article, je poserai à mon tour 11 questions à 11 blogueurs•ses, mais d’ici là, faisons plus ample connaissance !

À quel âge ta passion pour l’écriture s’est-elle développée ?

Mes premiers souvenirs de plaisir dans l’écriture remontent au CP. Notre instituteur nous donnait régulièrement des séries d’images en désordre à partir desquelles il fallait composer une histoire, et je m’éclatais avec ça. Mon imagination, déjà bien vivace puisque je m’étais persuadé que mes figurines de dinosaures s’animaient la nuit et que certains de leurs cousins grandeur nature avaient survécu dans la forêt derrière chez moi (je ne les voyais pas simplement parce qu’ils n’approchaient pas assez des habitations), se trouvait renforcée par le fait d’avoir un support visuel, chose que j’apprécie toujours aujourd’hui en utilisant par exemple des visages de gens réels pour représenter mes personnages, et j’écrivais bien plus que ce qu’on attendait de moi.

Cette époque est aussi celle où j’ai ébauché mes premiers projets de romans. Des remixes de mes dessins animés préférés, tous avortés au bout d’un ou deux chapitres.

Au collège, la passion est demeurée aussi forte, même si je ne l’exprimais qu’à l’occasion des écritures d’invention et des rédactions. J’écrivais quelquefois encore en dehors du cadre scolaire, mais je ne terminais aucune histoire.

C’est en 2006, année où j’ai découvert l’existence des forums RPG (jeux de rôles textuels), que je me suis mis à écrire de façon régulière. Sur ces forums, chaque joueur incarne par écrit un personnage qui évolue dans une histoire collaborative et interactive. L’écriture en communauté a été une formidable source de motivation pour moi, car je participais à une œuvre commune et des gens me lisaient.

Mû par la volonté de partage qui a décidé de la création de ce blog, mais aussi par le désir d’évasion (la mienne et celle des autres) qui me pousse à écrire, j’ai fini par fonder mon propre forum. Un crossover de mes deux univers préférés de l’époque : Narnia et Harry Potter, ainsi que de mon propre univers d’auteur, alors à ses prémisses.

C’est sur ce forum qu’est né l’un des personnages piliers de mon univers,  le dragon noir SeyTan, créateur de la Terre selon la genèse des dragons exposée dans ma nouvelle La Légende de SeyTan. Nombre de nos vidéastes amateurs avaient été inspirés par le personnage qui a eu droit à une série de vidéos retraçant son histoire. Celle ci dessous et ses suites (par Yohanna, merci, même 7 ans après elles dépotent toujours) retracent la naissance de SeyTan et la création de la Terre. Mais tandis que ma nouvelle La Légende de Seytan présente la version des dragons, ces vidéos racontent l’histoire du point de vue des humains pour lesquels SeyTan est un être maléfique (et le tout dans le contexte du forum).

 

Bien sûr, mes idées ont beaucoup évolué depuis cette époque (j’avais 16 ans à l’ouverture du forum) et toutes références à Harry Potter ou à Narnia ont disparu de mes créations désormais complètement originales, mais il n’empêche que cette aventure, en plus de m’offrir des centaines d’heures de fun et des rencontres extraordinaires, m’aura permis de fourbir mes premières armes d’écrivain. Le forum m’a aidé à travailler mon style en me confrontant à d’autres plumes et en m’obligeant à écrire régulièrement.

Cette aventure m’aura occupé 8 ans avant que je ne décide d’y mettre fin par volonté de me consacrer à mes projets personnels d’écriture, chose que le forum ne me permettait pas, car l’administration d’un tel site est chronophage. Après 8 ans de bons et loyaux services, j’ai estimé avoir donné assez de moi au collectif et j’ai proposé aux membres de reprendre le bébé.

Même si la page des forums RPG s’est définitivement tournée pour moi, je me souviendrai de ces belles années comme ayant participé à ma vocation d’auteur.

Qu’est-ce qui t’a motivé à ouvrir un blog ?

L’envie de partager autour de ma passion pour l’écriture et la littérature. Nous verrons si le bilan des un an du blog – en janvier 2019 – le confirme, mais je pense que me lancer dans le blogging constitue l’une des meilleures décisions que j’ai pu prendre ces trois dernières années.

C’est une aventure captivante à plus d’un titre. D’un point de vue humain d’abord, car le blog me permet de multiplier les rencontres enrichissantes entre les professionnel•le•s que j’interviewe, les lecteurs•trices du site et les autres auteurs•es et blogueurs•ses, mais aussi d’un point de vue plus technique. Il faut penser en termes de ligne éditoriale, de référencement et de nouveaux contenus.

Je ne me sens pas encore assez mûr dans mon expérience d’auteur pour dispenser des conseils d’écriture, mais ce ne sont pas les idées d’articles qui manquent ! J’adore chercher de nouveaux sujets et écrire pour le blog. Cela me change de mes textes de fiction et me permet de développer d’autres compétences d’écriture et d’acquérir de l’expérience dans l’animation de réseaux sociaux. Car le blog ne s’arrête pas à ce seul site : pour qu’il vive, il faut que les gens apprennent son existence, et pour qu’il remplisse pleinement son objectif de partage, il faut que les sujets qu’il traite débordent ailleurs sur le net.

Par exemple, les services presses et autres chroniques littéraires que nous pouvons faire en tant que book bloggers auraient moins de poids (et donc de sens) si l’on y adjoignait pas Facebook, Twitter & co pour les partager, car alors elles ne resteraient que dans le cercle fermé des auteur•e•s, blogueurs•ses et des élus ayant l’adresse du blog. Ce qui serait tout de même un peu dommage.

Aimes-tu le thé ? Si oui, lequel est ton préféré ?

Je ne suis pas très thé. Si j’en bois, c’est parce qu’il n’y a plus de café et ça sera ceux à la vanille ou aux fruits rouges de la grande distribution. *Met ses bras devant sa tête pour se protéger des jets de pierres des aficionados du « vrai » thé.*

Papier et stylo, ou clavier ?

Les deux, mon capitaine ! J’écris principalement sur ordinateur, mais j’ai tendance à passer sur papier dès qu’un passage me pose problème ou que j’ai besoin de réfléchir. L’écriture à la main a sur moi des effets quasi miraculeux. Pour deux à trois heures à me prendre la tête dans la recherche du mot juste en écrivant sur le PC, je solutionne le problème en 5 minutes à peine en passant à l’écriture à l’ancienne. Preuve sans doute que ces deux modes d’écriture font travailler le cerveau différemment.

En dehors du cas où j’ai besoin de « relancer la machine », j’emploie exclusivement l’écriture à la main pour :

– Mon cahier des rêves, dans lequel je couche mes rêves de la nuit au matin si j’ai la chance de m’en souvenir.

– Mes pages du matin : chaque matin, la première chose que je fais (ou la deuxième selon si je me souviens de mes rêves de la nuit), c’est une cession d’écriture automatique de dix minutes. L’exercice a pour objectif de me connecter à ma créativité avant même de poser le pied au sol.

– Les chansons du répertoire de Ricardo Uzzeni, l’un des personnages de mon roman en chantier (Les Ombres de Rome).

Ricardo Uzenni Les Ombres de Rome
Matthew Bellamy de Muse, alias Ricardo Uzzeni dans ma tête. Source image : http://abelgaloismuse.blogspot.fr/2012/05/muse10-july-2010-oxegen-festival.html

Ricardo est vampyre et ambassadeur du Conseil des Anciens, la plus haute instance de la société vampyrique, mais il est aussi rock-star chez les humains. Les morceaux de son groupe, Naamaah, dont il est le chanteur et parolier, s’inspirent de l’atmosphère sensuelle et morbide de son clan d’immortels, et de ses (més)aventures dans le Monde Invisible, un monde parallèle à celui des humains, peuplé de créatures encore plus mystérieuses que les vampyres.

Problème : Ricardo est censé être un crack (20 ans de carrière), alors que l’écriture de chansons est quelque chose de tout à fait nouveau pour moi. Je ne sais pas si mes textes seraient potables mis en musique, j’ai mis longtemps avant de pouvoir en produire un seul et je doute qu’ils soient très représentatifs du niveau du personnage pour l’instant, mais soit. Je dirais que c’est aussi ses premières compositions, et je vais encore progresser, mais il me paraissait indispensable de créer moi-même au moins quelques chansons de son répertoire pour rendre cet aspect du personnage plus concret pour les lecteurs•trices que la seule évocation de leurs titres.

L’écriture automatique à la main me permet de lâcher complètement prise sur mon processus créatif. Je prends une à deux minutes pour penser à Ricardo et ce que je sais de lui, son parcours, ses ambitions, ses rêves, ses moments de joie et de désespoir, sa vie dans la Maison Lepide, et je me lance. Les résultats sont parfois surprenants, certains font même un peu froid dans le dos, mais je pense avoir trouvé la bonne méthode pour cet exercice.

Le dernier livre que tu as lu ?

Il y en a plusieurs, car j’ai tendance à mener plusieurs lectures de front entre mes lectures personnelles (souvent multiples selon mes intérêts du moment) et les lectures pour le blog.

En ce moment, comme je prépare une intervention à Paris III sur le Genre et l’Écriture, durant laquelle j’amènerai mon auditoire à réfléchir au caractère oppressif ou libérateur du langage, à l’utilité de l’écriture inclusive et à l’opportunité de la création d’un neutre grammatical en français, et que je suis toujours dans la réécriture de mon roman de vampyres, mes lectures se partagent entre essais sur le genre et romans de vampires.

Je viens ainsi de terminer Le Sexe des mots, un chemin vers l’égalité de Claudie Baudino, et Lestat le vampire d’Anne Rice.

Et sinon, en lecture pour le blog, je viens de terminer Kainuchi et La Montagne des Fées de Yannick A.R. Fradin.

Le roman que tu n’écriras jamais ?

Un roman sentimental. Ou en tout cas, pas un roman sentimental qui s’inscrive dans le réel, et l’histoire d’amour ne serait pas l’enjeu central de l’histoire. Le héros de mon roman en cours, Les Ombres de Rome, est très amoureux de son compagnon (un vampyre), mais leur relation n’est que le déclencheur de l’aventure, elle ne constitue pas en elle-même un arc narratif.

Le roman que tu ne liras jamais ?

Salammbô et autres titres de Flaubert. Lorsque j’étais en première L, j’ai voulu faire du zèle en lisant Mme Bovary de ma propre initiative pendant les vacances d’été. J’ai tellement regretté ! Je ne me suis jamais autant ennuyé en lisant un roman, et Mme Bovary a été le premier livre dont j’ai honteusement abandonné la lecture (drame et traumatisme).

J’en garde une haine indicible pour Flaubert et des frissons à la seule évocation de son nom (c’est un peu mon Vous-Savez-Qui personnel).

Quel est ton fruit préféré ?

Le kiwi, qui met un peu d’exotisme dans ma vie (oui, bon, dit comme ça, ça semble un peu triste, mais rassurez-vous, j’ai d’autres sources de bonheur !)

Quelle est ta ville préférée ?

En passionné d’antiquité romaine, je vais naturellement répondre Rome. Même si la Ville Éternelle a bien changé depuis sa fondation légendaire, il y a dans ses vieilles pierres et dans ses ruelles millénaires quelque chose qui m’attire. J’aime les lieux peuplés de fantômes, et Rome semble de ceux là.

L’auteur qui t’impressionne le plus ?

Il y en a tellement ! Mais puisqu’il ne faut en choisir qu’un, je joue le jeu et réponds Maxime Chattam. J’explique pourquoi ici.

Quelle est la question que tu aurais aimé que je te pose ?

Je ne vois pas. J’ai assez parlé de moi comme ça, non ? 😉

Les blogueurs que je nomme pour prendre le relai sont :

Book’s Anatomy, Virginie LloydLa tête dans les livresMes livres ouvertsFace de citrouilleMoody PoisonPlumes de dragonLe Bazar de l’ImaginaireMamzelle ColibriBonjour littérature et  C. Kean.

Si vous avez déjà été nominé•e•s, je vous invite à mettre un lien vers votre article en commentaire.

La liste de questions à laquelle j’aimerais que vous répondiez :

  1. Quel métier rêvais-tu d’exercer lorsque tu étais enfant ?
  2. Est-ce que tu as des animaux ?
  3. Te souviens-tu souvent de tes rêves ? Quel est le dernier que tu as fait ?
  4. Apprécies-tu de lire et/ou d’écrire en musique ?
  5. Pratiques-tu les services presses (comme auteur•e ou chroniqueur•se) ? Que penses-tu de cette pratique ?
  6. Y a-t-il des films dont tu attends impatiemment la sortie en cette année 2018 ?
  7. Quels sont les 3 prochains livres (romans, BD, essais… peu importe) que tu comptes lire ?
  8. Aimerais-tu lancer une chaîne Booktube un jour ? Si tu en possèdes déjà une, on veut le lien 😉 et peux-tu nous dire ce qui t’as décidé à te lancer ?
  9. Aimes-tu lire de la poésie ? Si oui, un•e auteur•e à conseiller ?
  10. Si tu devais écrire un roman, qui en serait le héros / l’héroïne ?
  11. Penses-tu te rendre à des évènements littéraires (salons, lectures publiques…) cette année ?

Bon Sunshine Blogger Award à tou•te•s ! Et merci pour la passion, le temps et l’énergie que vous investissez dans vos blogs ♥

Publicités

10 commentaires sur “Sunshine Blogger Award (tag) : 11 questions pour mieux me connaître

Ajouter un commentaire

  1. Super article ! C’est un plaisir de lire tes réponses à mes questions. Je me reconnais pas mal dans ton expérience des fora RPG. J’ai moi-même un forum d’écriture, qui me prend pas mal de temps et d’énergie. J’en suis la co-fondatrice. Parfois, je me demande quand j’en arriverai à ce constat que j’ai donné suffisamment de moi au collectif. Ca fait 10 ans aujourd’hui. 🙂
    Et miam les kiwis !

    Aimé par 1 personne

  2. Bravo pour ton engagement sur ce forum ! Gérer de tels sites est un travail constant, énergivore et chronivore, dont les membres n’ont pas toujours conscience. Il faut vraiment être passionné•e et avoir le sens du collectif pour se donner autant qu’ils le réclament !

    Je souhaite une longue vie à ce forum – et aux kiwis \o/

    Aimé par 1 personne

    1. En effet, c’est un engagement énergivore et souvent, les membres n’en ont pas conscience (pas tous, heureusement !). Le plus frustrant pour moi, c’est quand le forum perd en dynamisme (cela arrive assez régulièrement, presque cycliquement) et que les membres me disent qu’ils n’ont « pas le temps » pour le faire vivre. A chaque fois, j’ai envie de répondre que moi non plus, je ne l’ai pas, mais que je le prends quand même, et que c’est grâce à ça qu’il y a toujours un endroit pour eux où revenir par la suite. Je ne sais pas si j’ai le sens du collectif mais je suis perfectionniste. Si je fais quelque chose, je le fais bien – sinon je ne le fais pas. C’est peut-être ce qui me perdra haha.

      Aimé par 1 personne

      1. Ah ! Cette fameuse excuse du manque de temps… Elle m’insupporte aussi ! Et je comprends tout à fait combien elle est encore plus frustrante dans quelque chose de collectif comme un forum. Je suis comme toi : quand je m’engage dans quelque chose, c’est à fond. Si je sais que je ne pourrais avoir qu’un engagement en demi-teinte, je préfère ne pas m’engager. Mais à moins d’être malade ou vraiment déprimé, on a TOUJOURS du temps pour faire ce qu’on aime et ce qui nous fait envie… Tout est question de priorités et d’organisation.

        Aimé par 1 personne

        1. Oui, et le pire c’est quand ils te disent ça et que deux secondes plus tard ils écrivent qu’ils ont passé les derniers jours à binge watcher telle ou telle série. Ce n’est pas un mal en soi, chacun fait bien ce qu’il veut, c’est juste que je préférerais que les gens me disent « je n’ai pas eu envie d’y consacrer du temps » plutôt que « je n’ai pas eu le temps ». Mais je crois que peu de gens sont réellement capables d’engagement dans un projet qui ne rémunère pas. C’est triste à dire mais c’est mon impression…

          Aimé par 1 personne

        2. Ahah, c’est marrant j’avais justement failli te parler des séries dans mon précédent commentaire x) C’est LE truc qui prend le plus de temps libre à tous les gens de mon entourage qui prétendent qu’ils n’ont pas le temps d’écrire… Comme tu dis, regarder des séries n’est pas un mal en soi, mais que ça ne serve pas d’excuse, et que les visionneurs n’en veuillent pas derrière aux gens qui bossent parce que leurs projets avancent alors que les leurs restent au point mort. Parce que là, je trouve ça vraiment fort de café. À chacun de choisir quelles sont ses priorités.

          Mais je crois effectivement que l’écriture – particulièrement de formats longs – est un travail de longue haleine et de rythme que tout le monde n’est pas capable de soutenir ne serait-ce que sur la discipline que cela demande. Et c’est vrai que parfois, il y a 1001 choses à faire plus tentantes qu’écrire. C’est un vrai travail et un véritable effort à soutenir en longueur, pour des résultats jamais immédiats (contrairement par exemple à un jeu sur RPG où le texte trouve tout de suite lecteurs•trices et des retours).

          Aimé par 1 personne

  3. Chouette tag! J’ai déjà répondu plusieurs fois à ce tag sur mon blog (même s’il me semble qu’il était sous un nom différent mais même principe). Mais je joue le jeu en commentaire 🙂

    1. Quel métier rêvais-tu d’exercer lorsque tu étais enfant ? Je voulais être avocate (enfin plutôt quand j’étais adolescente)!
    2. Est-ce que tu as des animaux ? Non mais j’aimerais beaucoup avoir un chat 🙂
    3. Te souviens-tu souvent de tes rêves ? Quel est le dernier que tu as fait ? Je m’en souviens à mon réveil mais plus du tout après!
    4. Apprécies-tu de lire et/ou d’écrire en musique ? Je n’aime pas lire avec de la musique et je n’écris pas.
    5. Pratiques-tu les services presses (comme auteur•e ou chroniqueur•se) ? Que penses-tu de cette pratique ? J’ai des services presses en tant que chroniqueuse et ça me permet de faire de belles découvertes que je n’aurais pas faite par moi-même (l’inverse est vrai aussi mais ça fait partie du jeu!).
    6. Y a-t-il des films dont tu attends impatiemment la sortie en cette année 2018 ? Il y en a, mais comme je n’ai plus trop l’occasion d’aller au cinéma, je préfère ne pas y penser 😉
    7. Quels sont les 3 prochains livres (romans, BD, essais… peu importe) que tu comptes lire ? Je pense me lancer dans la saga Les mondes d’Ewilan de Pierre Bottero.
    8. Aimerais-tu lancer une chaîne Booktube un jour ? Si tu en possèdes déjà une, on veut le lien 😉 et peux-tu nous dire ce qui t’as décidé à te lancer ? Non, ça ne me tente pas du tout! Je préfère garder un blog écrit.
    9. Aimes-tu lire de la poésie ? Si oui, un•e auteur•e à conseiller ? Pas du tout, je ne suis malheureusement pas du tout sensible à ce genre littéraire…
    10. Si tu devais écrire un roman, qui en serait le héros / l’héroïne ? Ouh là, question difficile… ça serait une héroïne forte mais sensible et super intelligente 😛
    11. Penses-tu te rendre à des évènements littéraires (salons, lectures publiques…) cette année ? Malheureusement, pas cette année mais j’aurais adoré me rendre aux Imaginales comme les années précédentes!

    Aimé par 1 personne

  4. Merci d’avoir joué le jeu ! C’est un plaisir de lire tes réponses 😀 J’espère que tu pourras adopter un chat un jour *.* Et si tu chroniques « Les mondes d’Ewilan », je serai curieux de connaître ton avis dessus. Je ne l’ai pas lu non plus, mais j’en entends beaucoup de bien.

    Bon mercredi et bonne continuation dans le blogging !

    Chris

    J'aime

  5. Quel plaisir de lire cette interview de toi Chris. Heureuse d’avoir croisé ton chemin pendant quelques mois.
    Au plaisir de te revoir et qui sait de t’inspirer un personnage

    Aimé par 1 personne

    1. Le bonheur d’avoir partagé un peu de ton quotidien et de celui de l’équipe est partagé, Sylvie 😉 Je pense souvent à vous et comme je reviens dans le Nord mi-mai, je pensais venir vous voir !

      @ (très) bientôt quelque part, donc 😉 et merci pour ton passage et ton commentaire !

      Chris

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :